• L’économie mondiale et la reprise des actifs (actions, produits de base, obligations à rendement élevé, immobilier et devises) sont allées bon train.
  • Le Canada a adopté une approche plus prudente et surtout plus unifiée que les États-Unis pour combattre la COVID-19, ce qui s’est traduit par une différence marquée entre les taux d’infection signalés par les deux pays tout au long de la pandémie.
  • Maintenant que la distribution de vaccins contre la COVID-19 progresse rapidement au Canada, il y a raison d’espérer que la population pourra reprendre une vie normale au cours des mois à venir.
  • Le variant Delta  du virus continue de remettre en question les progrès économiques dans le monde entier. Tous les pays devraient enregistrer une solide augmentation de leur PIB au deuxième trimestre, mais peut-être pas aussi forte que celle attendue aux États-Unis. Nous estimons que les autres économies avancées devraient afficher de bons résultats au second semestre et en 2022.
  • SEI croit que la reprise et l’expansion mondiale sont loin d’être terminées, d’autant plus que de nombreux pays restreignent encore la liberté de mouvement et de commerce, du moins dans une certaine mesure. 
  • Les marchés boursiers anticipent depuis longtemps l’amélioration économique que nous observons actuellement. Au cours du dernier trimestre, les résultats ont été solides et plutôt uniformes dans les principaux pays développés, avec des rendements allant de 4 % en Allemagne à près de 9 % au Canada. Le Japon a constitué la principale exception, son indice de référence n’ayant augmenté que de 0,4 %. 
  • Par rapport aux antécédents historiques, les actions canadiennes se négocient à des multiples plutôt élevés, mais la tendance des bénéfices a été assez solide et devrait se maintenir en 2021 et en 2022. De plus, les rendements obligataires restent plutôt faibles, ce qui justifie largement (selon nous) les multiples élevés des actions canadiennes. 
  • Avec la réouverture lente des économies du monde entier et les taux d’intérêt qui se maintiennent à des niveaux extraordinairement bas, la tendance dominante indique que les actions mondiales continueront de progresser au cours des quelques prochaines années.
  • Les mesures de l’indice des prix à la consommation de référence du Canada, qui exclut l’énergie et les aliments, sont également en hausse. Nous pensons que les pressions sur les prix persisteront pendant le reste de l’année et en 2022, car les entreprises qui fournissent des biens ou des services ont du mal à satisfaire la demande.
  • Quant au dollar canadien, il fait preuve d’une vigueur exceptionnelle après avoir atteint un plancher en mars 2020. Même si cette vigueur peut contribuer à ralentir l’inflation en réduisant le coût des biens importés des États-Unis, elle peut aussi nuire à la position concurrentielle du Canada en augmentant les coûts d’exportation vers le client le plus important du pays.
  • Le Banque du Canada semble se préparer aux différentes éventualités lorsqu’il est question d’inflation. Elle a déjà annoncé une réduction de son programme d’achat de titres. Le conseil de direction de la Banque du Canada prévoit également de relever son taux directeur au jour le jour en 2022, avant toute décision de la Réserve fédérale américaine.

1. Le variant Delta, également connu sous le nom de B.1.617.2, est un variant du SRAS-CoV-2, le virus à l'origine de la COVID-19. Il a été détecté pour la première fois en Inde à la fin de 2020.

Toutes les données au 30/06/2021 et en dollars américains, sauf indication contraire.

Legal Note

Renseignements importants

Société de placements SEI Canada, filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company, est le gérant des Fonds SEI au Canada.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et d’éducation uniquement et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement. Le présent commentaire est offert par SEI Investments Management Corporation (« SIMC »), une société américaine affiliée de Société de placements SEI Canada. SIMC n’est aucunement enregistrée auprès d’un organisme de réglementation canadien, pas plus que l’auteur, et les renseignements contenus aux présentes le sont à titre d’information générale seulement et ne se veulent pas un avis légal ni fiscal, pas plus qu’ils ne constituent des conseils en matière de comptabilité, d’actions ou de placements, ni une opinion par rapport au caractère approprié d’un placement. Vous ne devriez pas agir sur la foi de ces renseignements sans obtenir au préalable des conseils en matière de droit, de fiscalité, de comptabilité et de placements de spécialistes qualifiés. Les informations ne devraient pas non plus être interprétées comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir expressément un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès d’un professionnel en placement. Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI.

Le présent document pourrait contenir des « informations prospectives » (« IP ») telles que définies par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Les IP sont des déclarations se rapportant à des événements, des conditions ou des résultats probables et reposent sur des hypothèses au sujet de conditions économiques et de plan d’action futurs. Les IP sont exposées à divers risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement des attentes explicites ou implicites associées au présent document. Les IP reflètent les attentes actuelles en ce qui concerne les événements actuels et ne sont pas une garantie de rendements futurs. Les IP figurant dans le présent document ou mentionnées à titre de référence sont fournies dans l’unique but de communiquer des attentes actuelles et pourraient ne pas être appropriée dans d’autres circonstances.

Les placements comportent des risques, dont celui de perdre le capital investi. La diversification peut ne pas offrir de protection contre le risque lié au marché. Par ailleurs, il peut y avoir d’autres titres non mentionnés qui pourraient comporter d’autres risques spécifiques. En plus des risques habituels associés à l’investissement, les placements internationaux peuvent comporter des risques de perte en capital découlant de fluctuations défavorables de la valeur des devises, de divergences dans les principes comptables généralement reconnus ou de l’instabilité politique ou économique dans d’autres pays. Les marchés émergents présentent des risques accrus découlant des mêmes facteurs, en plus de ceux associés à leur plus petite taille et à leur liquidité moindre. La valeur des obligations et des fonds obligataires diminue quand les taux d’intérêt montent.

Bien que les sources externes sur lesquelles se fondent certaines informations fournies sont jugées fiables, SEI ne garantit ni leur fiabilité ni leur intégralité et ces dernières pourraient changer sans préavis.

Des commissions, frais de courtage, frais de gestion et autres frais peuvent être associés aux fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leurs valeurs fluctuent fréquemment et leurs rendements passés pourraient ne pas se reproduire.