• Chez SEI, nos sources d’alpha sont réparties en deux grandes catégories : systématiques (liées à des inefficiences historiques quantifiables du marché) et idiosyncrasiques (générées par les intuitions uniques des gestionnaires actifs traditionnels).
  • Nous classons ensuite les sources d’alpha par « groupes de facteurs » que nous utilisons comme approximations pour mesurer et éventuellement saisir les facteurs de rendements sous-jacents. 

L’évaluation des sources d’alpha potentielles, c’est-à-dire des moteurs de rendements excédentaires par rapport à un indice de référence, constitue un aspect clé de notre processus d’investissement. Nous étudions continuellement les caractéristiques qui historiquement ont été associées aux rendements excédentaires corrigés du risque, que nous appelons facteurs, ainsi que les biais courants dans la prise de décisions des investisseurs qui ont tendance à favoriser et à engendrer des occasions dans le marché en général. Cette recherche nous permet d’identifier les sources d’alpha souhaitées dans nos portefeuilles d’actions, de titres à revenu fixe et d’investissements alternatifs. Elle fournit également un cadre de travail à partir duquel nous pouvons évaluer les gestionnaires potentiels et l’efficacité de leur processus d’investissement. Nous plaçons les gestionnaires dans un portefeuille donné en fonction de notre point de vue quant à leur capacité de fournir une exposition persistance à une ou plusieurs sources d’alphas.

Notre cadre de sources d’alpha continue d’évoluer au fil du temps, le reflet de la nature toujours en évolution des marchés mondiaux. La terminologie peut donc changer de temps à autre, alors la valeur de nos efforts ne consiste pas à nommer des sources d’alpha particulières, mais plutôt à reconnaître que les sources de rendement peuvent varier et varieront avec le temps.

Nos sources d’alpha sont réparties en deux grandes catégories : 

Sources d’alpha systématiques

  • Ces sources découlent du comportement irrationnel collectif des participants dans les marchés qui fait en sorte que les cours des actions s’écartent de leur valeur intrinsèque ou juste. 
  • On peut y accéder systématiquement par le biais de deux approches d’investissement différentes
    • La gestion traditionnelle active, qui se sert de l’analyse qualitative et quantitative des données fondamentales et des facteurs (caractéristiques historiques associées à des rendements corrigés du risque excédentaires) et vise à fournir une exposition à des sources d’alpha à la fois systématiques et spécifiques. 
    • L’investissement factoriel, qui utilise des règles quantitatives pour la construction de portefeuilles et vise à fournir une exposition systématique aux inefficacités connues du marché. L’investissement factoriel entraîne généralement des coûts moins élevés que les stratégies entièrement actives. 

Sources d’alpha idiosyncrasiques

  • Générées par les connaissances uniques que les gestionnaires actifs traditionnels peuvent générer grâce à la recherche et à l’analyse. 
  • Ne peuvent être reproduites systématiquement.

Notre cadre de sources d’alpha 

Nous classons ensuite les sources d’alpha en «groupes de facteurs » que nous utilisons comme approximations pour mesurer et éventuellement saisir les facteurs de rendement sous-jacents. Les tableaux ci-dessous incluent des exemples de ces groupes de facteurs. 

Téléchargez l'article complet pour afficher des graphiques comprenant des exemples de ces regroupements de facteurs.

Téléchargez l'article complet

Legal Note

Renseignements importants
Société de placements SEI Canada, filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company, est le gérant des Fonds SEI au Canada.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et d’éducation uniquement et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement. Les informations ne devraient pas non plus être interprétées comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir expressément un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès
d’un professionnel en placement. Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI.

Le présent document pourrait contenir des « informations prospectives » (« IP ») telles que définies par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Les IP sont des déclarations se rapportant à des événements, des conditions ou des résultats probables et reposent sur des hypothèses au sujet de conditions économiques et de plan d’action futurs. Les IP sont exposées à divers risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement des attentes explicites ou implicites associées au présent document. Les IP reflètent les attentes actuelles en ce qui concerne les événements
actuels et ne sont pas une garantie de rendements futurs. Les IP figurant dans le présent document ou mentionnées à titre de référence sont fournies dans l’unique but de communiquer des attentes actuelles et pourraient ne pas être appropriée dans d’autres circonstances.

Des commissions, frais de courtage, frais de gestion et autres frais peuvent être associés aux fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leurs valeurs fluctuent fréquemment et leurs rendements passés pourraient ne pas se reproduire.