SEI a récemment publié ses Perspectives économiques pour le quatrième trimestre. Voici un résumé des conclusions :

  • Il est impossible d’étudier l’économie mondiale sans tenir compte de l’impact de la COVID-19.
  • Même si la COVID restera un défi pour la nouvelle année, nous ne pensons pas que l’économie mondiale se dirige vers une récession.
  • Les perspectives économiques en 2022 pour le Canada restent optimistes. La hausse des produits de base, l’amélioration des conditions des chaînes d’approvisionnement pour les pièces et les véhicules automobiles et une monnaie compétitive sont tous de bon augure pour la croissance.  
  • Évidemment, il y a aussi des défis à relever sous forme de pressions croissantes sur les coûts, de pénuries de main-d’œuvre et de l’incertitude entourant la plus récente vague de COVID et des autres qui pourraient suivre. Une tendance de resserrement monétaire est également préoccupante, mais nous croyons que la Banque du Canada augmentera ses taux d’intérêt de façon prudente, en imitant l’approche de la Réserve fédérale américaine. 
  • Aux États-Unis, nous prévoyons un ralentissement de la croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2022, avec un gain de l’activité économique globale d’environ 4 % (considérablement plus élevé que le potentiel de croissance à long terme de l’économie de 2 %). 
  • Nous nous attendons également à ce que les autres pays continuent d’afficher des progrès supérieurs à la moyenne, alors qu’ils se remettent des confinements et des pénuries des deux dernières années. Cependant, nos prévisions de croissance supposent que le monde continuera de gérer les revers périodiques dans la lutte contre la maladie. 
  • L’année à venir promet d’en être une autre de tension dans les marchés du travail aux États-Unis et au Canada, pour lesquels nous nous attendons à ce que les salaires continuent de grimper, les entreprises tentant d’attirer des employés. Une disparité des tendances en matière de rémunération entre les six pays industrialisés les plus riches signifie que les réponses de politique budgétaire pourraient diverger. 
  • Les banques centrales aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada lutteront contre l’inflation en réduisant les mesures de relance. On s’attend à ce que l’Europe et le Japon maintiennent leurs efforts de relance. 
  • En plus du début d’un nouveau cycle de resserrement monétaire, certains économistes s’inquiètent de la prochaine « falaise fiscale » à laquelle seront confrontés plusieurs pays, les États-Unis en particulier, lorsque les mesures de relance seront réduites ou éliminées. Cette nouvelle falaise fiscale ne semble pas aussi effrayante dans le contexte de la vigueur actuelle de l’économie. 
  • L’évolution de la politique américaine vers une position moins accommodante dans sa lutte contre l’inflation représente probablement une opportunité formidable pour les économies émergentes en 2022. 
  • Sur le plan géopolitique, les investisseurs doivent sans cesse composer avec de l’incertitude. Cependant, il est rare que la situation géopolitique exerce un impact important sur les marchés, qu’il soit positif ou négatif. 
  • Pourtant, la performance de la Chine en 2022 est l’une des principales inconnues qui influenceront la croissance économique mondiale. Les tensions avec la Russie et les négociations avec l’Iran sur son programme de développement nucléaire sont également à surveiller. 
  • En plus de ces grandes questions, certains événements pourraient réserver des surprises qui auront un impact sur les marchés. Les élections en France, au Brésil et aux États-Unis font toutes l’objet d’un suivi. 
  • Pour ce qui est des marchés financiers, l’émergence du variant Omicron a encore retardé une rotation attendue depuis longtemps vers les actions moins chères, plus cycliques et aussi moins corrélées aux prix des obligations. 
  • Nous restons optimistes et pensons que la croissance mondiale accélérera de nouveau à mesure que cette dernière vague COVID s’estompe.

Le document complet des Perspectives économiques est disponible si vous souhaitez en savoir plus sur ces sujets d’actualité.

Legal Note

Société de placements SEI Canada, filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company, est le gérant des Fonds SEI au Canada.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et d’éducation uniquement et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement. Les informations ne devraient pas non plus être interprétées comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir expressément un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès d’un professionnel en placement. Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI.

Le présent document pourrait contenir des « informations prospectives » (« IP ») telles que définies par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Les IP sont des déclarations se rapportant à des événements, des conditions ou des résultats probables et reposent sur des hypothèses au sujet de conditions économiques et de plan d’action futurs. Les IP sont exposées à divers risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement des attentes explicites ou implicites associées au présent document. Les IP reflètent les attentes actuelles en ce qui concerne les événements actuels et ne sont pas une garantie de rendements futurs. Les IP figurant dans le présent document ou mentionnées à titre de référence sont fournies dans l’unique but de communiquer des attentes actuelles et pourraient ne pas être appropriée dans d’autres circonstances.
Bien que les sources externes ou autres sur lesquelles se fondent certaines informations fournies sont jugées fiables, Société de placements SEI Canada ne garantit ni leur fiabilité ni leur intégralité et ces dernières pourraient changer sans préavis. Les sources comprennent Bloomberg, FactSet, MorningStar, la Banque du Canada, la Réserve fédérale, Statistique Canada et BlackRock. Toutes les données sont au 31 décembre 2021 et en dollars américains à moins d’indications contraires.

L’investissement comporte des risques, dont le risque de perte en capital. La diversification peut ne pas offrir de protection contre le risque lié au marché. Par ailleurs, d’autres titres non mentionnés peuvent comporter des risques spécifiques. En plus des risques habituels associés à l’investissement, les placements internationaux peuvent comporter des risques de pertes en capital découlant de fluctuations défavorables de la valeur des devises, de divergences dans les principes comptables généralement reconnus ou de l’instabilité politique ou économique dans d’autres pays. Les marchés émergents présentent des risques accrus découlant des mêmes facteurs, en plus de ceux associés à leur faible taille et à leur faible liquidité. Les obligations et les fonds obligataires perdent pour leur part de la valeur quand les taux d’intérêt montent.
Les rendements indiciels sont présentés à des fins illustratives uniquement et ne représentent pas des rendements réels. Les rendements indiciels ne reflètent pas les frais de gestion, les coûts de transaction et autres charges. Les indices ne sont pas gérés et il n’est pas possible d’y investir directement.

Des commissions, frais de courtage, frais de gestion et autres frais peuvent être associés aux fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leurs valeurs fluctuent fréquemment et leurs rendements passés pourraient ne pas se reproduire.