Le deuxième trimestre a apporté de bonnes nouvelles. La progression généralisée des actions, des matières premières et des actifs à revenu fixe plus risqués s'est accélérée alors que les taux d'intérêt ont généralement baissé et que les vaccinations ont augmenté dans le monde entier.

Watch the video

Transcript

Bonjour, je suis Kevin Barr, responsable de l'unité de gestion des investissements chez SEI. Au cours des prochaines minutes, je vais vous donner un aperçu des marchés financiers mondiaux et de notre perspective sur ceux-ci.

Le deuxième trimestre a apporté de bonnes nouvelles. La progression générale des actions, des matières premières dans les actifs à revenu fixe plus risqués s'est accélérée alors que les taux d'intérêt ont baissé et la vaccination a progressé dans le monde entier. Les principaux indices boursiers ont amélioré leurs résultats déjà impressionnants du premier trimestre. Les marchés boursiers ont progressé jusqu'à la mi-juin lorsque les États-Unis ont de nouveau pris l'avantage.

L'envolée de juin a été alimentée par les nouvelles du comité fédéral américain de l'Open Market. La banque centrale a annoncé qu'elle s'attendait à ce qu'une croissance économique plus forte et une inflation plus élevée dans les mois et les années à venir conduise à une hausse des taux d'intérêt en 2023.

L'annonce de la Fed a entraîné une hausse des taux à court terme tandis que les taux à moyen et long terme ont continué à baisser, ce qui a entraîné une courbe de rendement plus plate. Les taux des bons du Trésor américain avaient baissé pour la plupart des échéances en avril et mai, après avoir augmenté au cours du premier trimestre.

L'annonce de la Fed selon laquelle les taux d'intérêt devraient finalement augmenter a eu un impact sur les actions et les obligations. La rotation en faveur des classes d'actifs cycliques et les classes d'actifs axées sur la valeur qui avait commencé au cours du second semestre de l'année dernière a été un peu freinée par la dernière projection de la Fed. Les actions de valeur à grande et petite capitalisation ont été vendues et n'ont que partiellement récupéré leurs gains par la suite. Les petites capitalisations de croissance ont été vendues, mais elles se sont ensuite redressées de la même manière que les actions de croissance à grande capitalisation ont brièvement vacillé puis bénéficié de la forte reprise jusqu'à la fin du trimestre.

Les États-Unis ont été le marché boursier le plus performant au cours du deuxième trimestre, ce qui peut fausser nos perceptions des rendements mondiaux. Voyons ce qui se passe lorsque nous excluons les États-Unis. Les actions des marchés développés ont dépassé les marchés émergents au cours du deuxième trimestre. L'écart de performance s'est creusé en mai et est resté large pendant la majeure partie du mois de juin avant de combler presque tout l'écart à la fin du trimestre. La baisse générale des taux d'intérêt au deuxième trimestre a stimulé les prix des obligations. Ce n'était pas une surprise étant donné la relation inverse entre les prix des obligations et les rendements. Cela intervient après un premier trimestre défini par une hausse des taux d'intérêt qui a eu un impact négatif important sur les classes d'actifs à revenu fixe. Certains des secteurs de l'univers des titres à revenu fixe les plus durement touchés au premier trimestre ont été les plus performants au deuxième trimestre. La dette des marchés émergents, les entreprises de qualité ont particulièrement bien performé. Les titres à haut rendement, rares à briller au trimestre dernier, ont à nouveau bien performé, tandis que les titres protégés contre l'inflation ont également enregistré de bons rendements dans un contexte de raffermissement des prévisions d'inflation.

La combinaison d'une croissance économique supérieure à la moyenne, d'une inflation en hausse, de l'augmentation des dépenses du gouvernement fédéral et de la politique monétaire visant à supprimer les taux d'intérêt entraîne des gains de prix dans les investissements plus risqués.

Elle crée également des conditions qui peuvent conduire à des bulles spéculatives. Nous pensons que cela mérite d'être surveillé à l'avenir. En revenant en arrière, les dernières semaines vu une rotation partielle vers les actions de valeur qui a commencé l'automne dernier. Nous pensons qu'il s'agit d'une pause temporaire dans la hausse à plus long terme. Avec de nombreux pays qui imposent encore des mesures de confinement pour combattre la COVID, nous pensons que la reprise et l'expansion mondiales ont encore un long chemin à parcourir.

Dans cet environnement, avec des économies qui s'ouvrent et des taux d'intérêt à des niveaux extraordinairement bas, la tendance dominante favorise de nouveaux gains de prix au cours de l'année ou des deux années à venir.

Les investisseurs doivent prendre en compte que l'économie américaine semble avoir atteint son pic de croissance et envisager les mérites d'une diversification avec des actifs internationaux. De nombreux pays sont derrière les États-Unis dans le rythme de leur reprise économique. Nous nous attendons à ce que d'autres économies avancées enregistrent de solides résultats au cours du second semestre et en 2022, dépassant le rythme des États-Unis.

Au nom de tout le monde chez SEI, je vous remercie comme toujours pour votre confiance.

Expand

Legal Note

Renseignements importants

Société de placements SEI Canada, filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company, est le gérant des Fonds SEI au Canada.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et d’éducation uniquement et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement. Le présent commentaire est offert par SEI Investments Management Corporation (« SIMC »), une société américaine affiliée de Société de placements SEI Canada. SIMC n’est aucunement enregistrée auprès d’un organisme de réglementation canadien, pas plus que l’auteur, et les renseignements contenus aux présentes le sont à titre d’information générale seulement et ne se veulent pas un avis légal ni fiscal, pas plus qu’ils ne constituent des conseils en matière de comptabilité, d’actions ou de placements, ni une opinion par rapport au caractère approprié d’un placement. Vous ne devriez pas agir sur la foi de ces renseignements sans obtenir au préalable des conseils en matière de droit, de fiscalité, de comptabilité et de placements de spécialistes qualifiés. Les informations ne devraient pas non plus être interprétées comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir expressément un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès d’un professionnel en placement. Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI.

Le présent document pourrait contenir des « informations prospectives » (« IP ») telles que définies par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Les IP sont des déclarations se rapportant à des événements, des conditions ou des résultats probables et reposent sur des hypothèses au sujet de conditions économiques et de plan d’action futurs. Les IP sont exposées à divers risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement des attentes explicites ou implicites associées au présent document. Les IP reflètent les attentes actuelles en ce qui concerne les événements actuels et ne sont pas une garantie de rendements futurs. Les IP figurant dans le présent document ou mentionnées à titre de référence sont fournies dans l’unique but de communiquer des attentes actuelles et pourraient ne pas être appropriée dans d’autres circonstances.

Les placements comportent des risques, dont celui de perdre le capital investi. La diversification peut ne pas offrir de protection contre le risque lié au marché. Par ailleurs, il peut y avoir d’autres titres non mentionnés qui pourraient comporter d’autres risques spécifiques. En plus des risques habituels associés à l’investissement, les placements internationaux peuvent comporter des risques de perte en capital découlant de fluctuations défavorables de la valeur des devises, de divergences dans les principes comptables généralement reconnus ou de l’instabilité politique ou économique dans d’autres pays. Les marchés émergents présentent des risques accrus découlant des mêmes facteurs, en plus de ceux associés à leur plus petite taille et à leur liquidité moindre. La valeur des obligations et des fonds obligataires diminue quand les taux d’intérêt montent.

Bien que les sources externes sur lesquelles se fondent certaines informations fournies sont jugées fiables, SEI ne garantit ni leur fiabilité ni leur intégralité et ces dernières pourraient changer sans préavis.

Des commissions, frais de courtage, frais de gestion et autres frais peuvent être associés aux fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leurs valeurs fluctuent fréquemment et leurs rendements passés pourraient ne pas se reproduire.