Perspectives économiques : L’économie canadienne s’est embourbée

avril 26, 2019

Survol

  • L’économie canadienne s’est fortement contractée à la fin de 2018. Le produit intérieur brut du pays a reculé pour l’ensemble de l’année, même si la croissance économique aux États-Unis (qu’elle a tendance à suivre) a accéléré pour la période de 12 mois.
  • Les États-Unis ont connu un trimestre morose et la courbe de rendement des obligations du Trésor s’est inversée, ce qui a soulevé des préoccupations à propos du marché haussier, mais les données fondamentales économiques et financières restent solides.
  • Jusqu’à ce que nous puissions observer une détérioration plus importante des perspectives américaines, nous maintenons le cap.

L’économie canadienne a terminé l’année 2018 sur une mauvaise note. Le produit intérieur brut (PIB) mensuel a reculé en novembre et en décembre, car les industries productrices de biens se sont fortement contractées. La variation par rapport au trimestre précédent du PIB corrigé de l’inflation n’a augmenté que de 0,4 % selon le taux annuel désaisonnalisé. Les investissements fixes (résidentiels et non résidentiels) ont expliqué la plus grande partie de la faiblesse, soustrayant plus de deux points de pourcentage à la performance (annualisée) par rapport au trimestre précédent. Il s’agit du troisième trimestre consécutif de performance négative pour cette composante du PIB. Du PIB du Canada suit généralement de près celle de son voisin du Sud. Ce n’est pas le cas cette année. Tandis que l’économie américaine a accéléré pendant l’année, la croissance du Canada sur douze mois a évolué dans la direction opposée.

Télécharger l’intégralité du commentaire