• SEI ne pense pas en général que les investisseurs devraient tenter d’adapter l’ensemble de leur portefeuille stratégique (à long terme) à un environnement de croissance ou d’inflation particulier.
  • Pourtant, il est parfois prudent d’orienter les répartitions de son portefeuille vers des catégories d’actifs qui devraient produire de bons résultats compte tenu des perspectives économiques.
  • SEI croit qu’un tel changement pourrait se produire en raison d’une croissance plus forte et d’une inflation plus élevée possibles lorsque l’économie mondiale se redressera après la pandémie de COVID-19. 

Il y a eu récemment beaucoup de discussions à propos de la « reflation » et certains investisseurs se demandent peut-être ce que reflation signifie exactement. En termes économiques, la reflation fait référence à l’inflation qui augmente depuis un niveau inférieur à la moyenne à sa tendance à long terme. Chez SEI, nous considérons généralement les périodes de reflation comme des régimes économiques dans lesquels la croissance et l’inflation accélèrent. La Figure 1 (téléchargez le commentaire complet pour voir les expositions) présente un cadre de référence qui montre la performance des actifs dans différents environnements. L’environnement de reflation est montré dans le coin supérieur droit. Dans un tel environnement, selon les attentes, des actifs réels comme les produits de base et l’immobilier devraient enregistrer de bons résultats. Il existe cependant certaines nuances importantes dont il faut tenir compte.

À propos de ces nuances…

Ce tableau est stylisé, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un modèle simplifié de la réalité, ce qui a des implications importantes. Tout d’abord, il est rare qu’un environnement d’investissement donné tombe dans une seule case, car les tendances de la croissance économique et de l’inflation des prix sont naturellement volatiles. Deuxièmement, plusieurs facteurs autres que la croissance et l’inflation, comme les évaluations, les changements réglementaires, les innovations en matière de produit d’investissement et les comportements des investisseurs, peuvent avoir un impact sur la performance relative des catégories d’actifs.

Ainsi, il est préférable de considérer les différentes catégories d’actifs et de sous-actifs comme étant en « orbite » autour d’un ou de plusieurs régimes économiques. L’or, par exemple, n’a pas bien concordé avec la case des actifs réels au cours des derniers mois, parce que le métal précieux a affiché des caractéristiques d’actifs réels, de couverture et de duration à différents moments depuis le milieu de l’été. De même, si les actions de valeur se situent généralement dans la case des primes de risque, nous pensons qu’elles devraient bien se comporter si une croissance plus forte s’accompagne d’une inflation plus élevée (sans être galopante). 
 
Plus important encore, nous ne pensons pas que les investisseurs devraient tenter d’adapter l’ensemble de leur portefeuille stratégique (à long terme) à un environnement de croissance ou d’inflation particulier. Nous utilisons plutôt ce cadre pour aider à concevoir des portefeuilles stratégiques pour toutes les conditions qui intègrent une variété d’expositions aux catégories d’actifs afin d’aider les investisseurs à gérer tout ce que l’environnement économique et de marché peut leur imposer.

Une confiance croissante dans la « reflation »

Même si nous estimons qu’il est toujours préférable de bâtir des portefeuilles en fonction d’une série de conditions économiques possibles, nous pensons également que l’économie mondiale devrait connaître une croissance plus forte et une inflation plus élevée, avec la fin possible de la pandémie de COVID-19. Nous comprenons que les perspectives restent moroses à court terme, en raison de l’aggravation des taux d’infection, des défis de distribution des vaccins, des nouveaux variants du virus, des incertitudes politiques, ainsi que de l’activité économique inférieure à la tendance. Malgré les défis à court terme, nous croyons que les marchés continueront de se tourner vers l’avenir, vers des jours meilleurs à la fin de 2021.

Preuves à l’appui

Nous pensons que notre point de vue est appuyé par différents éléments, notamment la pandémie de COVID-19, les politiques économiques et le comportement récent du marché. Pour ce qui est de la pandémie, en plus des régimes thérapeutiques plus efficaces, nous avons assisté au développement de multiples vaccins dont le taux d’efficacité est élevé. Comme le montre la Figure 2, les taux d’efficacité signalés pour de multiples vaccins contre le coronavirus sont plus élevés que ceux des vaccins annuels contre la grippe aux États-Unis (même s’il est important de souligner que l’efficacité réelle des vaccins tend à être légèrement inférieure aux estimations d’efficacité des essais cliniques). 

Nous avons aussi vu les décideurs politiques réagir à la pandémie avec des niveaux de soutien fiscal et monétaire sans précédent au cours des 60 dernières années (Figure 3). 

Un soutien budgétaire supplémentaire a été fourni ou est sur le point de l’être dans de nombreux pays, et les banquiers centraux des économies avancées ont clairement signalé leur intention de laisser l’inflation dépasser légèrement la moyenne pour favoriser le retour au plein emploi. Nous pensons que la tendance actuelle d’affaiblissement du dollar américain (Figure 4) pourrait se maintenir (ces cycles se déroulent habituellement sur 6 à 10 ans), ce qui devrait également soutenir une croissance mondiale plus rapide et une inflation plus forte. 

Enfin, les marchés financiers semblent être largement d’accord avec ce point de vue, comme en témoigne non seulement la performance du dollar américain, mais aussi la vigueur du marché des actions de petites capitalisations au cours des derniers mois, ainsi que la hausse constante des points morts d’inflation et le raffermissement des prix des matières premières (Figure 5). 

Risques pour la reflation

Les principaux risques pour ce qui est de notre point de vue global de reflation et de notre positionnement actif en matière de répartitions sont, entre autres, des surprises négatives relatives aux vaccins, une aggravation (ou une prolongation de la pandémie), des politiques budgétaires et monétaires plus strictes que prévu et un dollar américain nettement plus fort. Une certaine incertitude créée par des événements imprévus est l’une des raisons pour lesquelles nous croyons si fermement aux principes de la diversification. La pandémie de COVID-19, presque impossible à prévoir il y a un peu plus d’un an, nous rappelle que les incertitudes peuvent parfois complètement bouleverser les économies, les marchés financiers et les portefeuilles d’investissement. 

télécharger le commentaire complet

Legal Note

Renseignements importants

Société de placements SEI Canada, filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company, est le gestionnaire de fonds de placement et le gestionnaire de portefeuille des Fonds SEI au Canada.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et d’éducation uniquement et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement.

Le présent commentaire est offert par SEI Investments Management Corporation (« SIMC »), une société américaine affiliée de Société de placements SEI Canada. SIMC n’est aucunement enregistrée auprès d’un organisme de réglementation canadien, pas plus que l’auteur, et les renseignements contenus aux présentes le sont à titre d’information générale seulement et ne se veulent pas un avis légal ni fiscal, pas plus qu’ils ne constituent des conseils en matière de comptabilité, d’actions ou de placements, ni une opinion par rapport au caractère approprié d’un placement. Vous ne devriez pas agir sur la foi de ces renseignements sans obtenir au préalable des conseils en matière de droit, de fiscalité, de comptabilité et de placements de spécialistes qualifiés. Les informations ne devraient pas non plus être interprétées comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir expressément un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès d’un professionnel en placement.

Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI.

Le présent document pourrait contenir des « informations prospectives » (« IP ») telles que définies par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Les IP sont des déclarations se rapportant à des événements, des conditions ou des résultats probables et reposent sur des hypothèses au sujet de conditions économiques et de plan d’action futurs. Les IP sont exposées à divers risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement des attentes explicites ou implicites associées au présent document. Les IP reflètent les attentes actuelles en ce qui concerne les événements actuels et ne sont pas une garantie de rendements futurs. Les IP figurant dans le présent document ou mentionnées à titre de référence sont fournies dans l’unique but de communiquer des attentes actuelles et pourraient ne pas être appropriée dans d’autres circonstances.

Les placements comportent des risques, dont celui de perdre le capital investi. La diversification peut ne pas offrir de protection contre le risque lié au marché. Par ailleurs, il peut y avoir d’autres titres non mentionnés qui pourraient comporter d’autres risques spécifiques. En plus des risques habituels associés à l’investissement, les placements internationaux peuvent comporter des risques de perte en capital découlant de fluctuations défavorables de la valeur des devises, de divergences dans les principes comptables généralement reconnus ou de l’instabilité politique ou économique dans d’autres pays. Les marchés émergents présentent des risques accrus découlant des mêmes facteurs, en plus de ceux associés à leur plus petite taille et à leur liquidité moindre. La valeur des obligations et des fonds obligataires diminue quand les taux d’intérêt montent. Bien que les sources externes sur lesquelles se fondent certaines informations fournies sont jugées fiables, Société de placements SEI Canada ne garantit ni leur fiabilité ni leur intégralité et ces dernières pourraient changer sans préavis.

Des commissions, frais de courtage, frais de gestion et autres frais peuvent être associés aux fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leurs valeurs fluctuent fréquemment et leurs rendements passés pourraient ne pas reproduire.