• Les stratégies indicielles pondérées en fonction de la capitalisation boursière sont extrêmement coûteuses, selon nos recherches historiques. 
  • Nous prévoyons un changement dans les types de stratégies activement gérées qui pourraient être en tête au cours des prochaines années. 

La rotation naissante de la valeur dont il a été question dans les trois premiers articles de cette série a des implications dans le cadre du débat sur les stratégies actives ou passives. En fonction des données historiques, et des évaluations extrêmes des stratégies passives traditionnelles, nous pensons que le passage de la valeur en position de tête entraînera une période favorable pour la gestion active. L’examen des données historiques nous permet égalemen  d’identifier les types de stratégies actives les plus susceptibles de prévaloir lorsque la valeur prendra le dessus. 

Actif ou passif : il s’agit parfois d’une question de taille

La gestion active comprend un univers entier de stratégies d’investissement. Toutefois, dans l’ensemble, ces stratégies ont tendance à être plus diversifiées que les indices passifs traditionnels. Rappelons que les indices passifs traditionnels sont pondérés en fonction de la capitalisation boursière, ce qui signifie que les plus grandes sociétés cotées en bourse (mesurées par la valeur totale des cours de leurs actions) constituent la plus grande partie d’un indice donné. Par exemple, au 7 mai 20211, cinq sociétés représentaient une part de 23,6 % de la capitalisation boursière de l’indice S&P 500. Ces cinq mêmes sociétés ne représentaient que 14,8 % des bénéfices prévus du S&P 500 au cours de la prochaine année, ce qui montre comment un indice à forte concentration peut devenir inefficient du point de vue de la rentabilité1.

Les indices peuvent aussi être calculés à l’aide de différentes méthodes de pondération pour chaque action. Nous avons constaté que la comparaison d’un indice traditionnel pondéré en fonction de la capitalisation boursière avec un autre indice pondéré en fonction de la diversification peut révéler si les portefeuilles passifs traditionnels sont bon marché ou chers. Les indices pondérés en fonction de la diversification limitent la taille des actions les plus importantes afin de s’assurer qu’elles ne dominent pas la performance de l’indice. 

Les portefeuilles passifs traditionnels ne sont pas seulement chers à l’heure actuelle, ils le sont aussi énormément d’un point de vue historique (Figure 1 de la page suivante).

Figure 1 : Évaluations pondérées en fonction de la diversification par rapport à la capitalisation

Figure 1 : Évaluations pondérées en fonction de la diversification par rapport à la capitalisation

Source : SEI, à l’aide de données de Lipper, FactSet et Russell. L’écart d’évaluation représente une différente d’évaluation entre l’indice pondéré en fonction de la diversification et l’indice pondéré en fonction de la capitalisation, et est mesuré par les résultats composites de la famille de valeurs de SEI. Les indicateurs sont des valeurs composites des ratios sous-jacents qui, selon SEI, constituent des mesures appropriées de chaque facteur. Mise à jour en mars 2021. La méthodologie pondérée en fonction de la diversification limite la pondération maximale à 50 points de base. Les rendements indiciels sont présentés à des fins illustratives uniquement et ne représentent pas des rendements réels. Les rendements indiciels ne reflètent pas les frais de gestion, les coûts de transaction et autres charges. Les indices ne sont pas gérés et il n’est pas possible d’y investir directement.

Il est indéniable que la gestion active dans son ensemble est étroitement liée au cycle d’évaluation que nous avons présenté à la Figure 1. Les données historiques révèlent qu’à mesure que les indices deviennent plus concentrés, soit lorsque les titres les plus fortement pondérés augmentent tandis que les plus légèrement pondérés diminuent, leurs performances et leurs valorisations s’éloignent de celles des stratégies de gestion active. 

Le tout est particulièrement évident si l’on considère la gestion active en termes d’écart-type par rapport à l’indice de référence. La capitalisation boursière est la mesure dominante pour la création de stratégies passives traditionnelles. On peut donc s’attendre à ce qu’une grande partie de leur différence de rendements par rapport au gestionnaire actif moyen s’explique par les préférences actives pour les sociétés autres que celles en tête de l’indice. 

Autrement dit, nous pouvons utiliser la diversification par rapport à la concentration en tant qu’indicateur de la tension entre les stratégies actives et passives. La Figure 2 illustre la relation historiquement étroite entre le gestionnaire d’actions américaines moyen et un indice d’actions américaines pondéré en fonction de la diversification lorsqu’on les compare à un indice d’actions américaines traditionnel pondéré en fonction de la capitalisation. Ces deux ensembles de performances relatives (soit le gestionnaire d’actions moyen par rapport à un indice pondéré en fonction de la diversification, et un indice pondéré en fonction de la diversification par rapport à un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière) ont une corrélation de 70 %. 

Il n’est peut-être pas surprenant que les périodes au cours desquelles le passif traditionnel est devenu extrêmement coûteux aient été historiquement suivies par des performances supérieures des stratégies actives (Figure 2). 

Figure 2 : Lorsque le passif est coûteux, l’actif obtient de bons résultats

Figure 2 : Lorsque le passif est coûteux, l’actif obtient de bons résultats

Source : SEI, à l’aide de données de Lipper, FactSet, et Russell. L’indice pondéré en fonction de la diversification est construit par SEI en limitant la pondération maximale aux plus grandes composantes de l’indice Russell 1000. Les rendements indiciels sont présentés à des fins illustratives uniquement et ne représentent pas des rendements réels d’un Fonds SEI. Les rendements indiciels ne reflètent pas les frais de gestion, les coûts de transaction et autres charges. Les indices ne sont pas gérés et il n’est pas possible d’y investir directement. Gestionnaire d’actions américaines moyen représente le rendement brut moyen de tous les fonds communs de placement en actions américaines de la base de données Lipper. Mise à jour au 31 mars 2021. Les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs.

Actif contre actif : les leçons apprises de la dernière grande rotation vers la valeur

Les données historiques nous apprennent qu’à mesure que le leadership passif traditionnel continue de céder la place à des stratégies plus diversifiées, nous devons nous attendre à un changement dans les types de stratégies actives qui pourraient être en tête au cours des années à venir.  

Lors de la dernière grande rotation vers la valeur à la fin de la bulle de la technologie, la gestion active a été complètement bouleversée : les fonds communs de placement en actions américaines qui avaient produit des performances de premier décile au cours de la période de trois ans jusqu’en mars 2000 ont été à la traîne du marché boursier élargi des actions américaines au cours des cinq années suivantes (Figure 3). 

Figure 3 : Les principaux fonds actifs ont accusé un retard après la dernière rotation vers la valeur

Figure 3 : Les principaux fonds actifs ont accusé un retard après la dernière rotation vers la valeur

Source : SEI, à l’aide des données de Lipper ; Période : du 31 mars 2000 au 31 mars 2005. Définition de l’univers et méthodologie : Tous les fonds d’actions américains à grande, moyenne et toutes capitalisations, selon la classification Lipper des fonds communs de placement américains, ayant au moins trois ans d’antécédents en mars 2000, à l’exclusion des fonds indiciels (passifs). L’univers défini comprenait 990 fonds. Le premier décile est défini comme les 99 fonds les plus performants au cours des trois années précédentes. La performance relative globale est basée sur un composite à pondération égale construit au 31 mars 2020. La performance est mesurée par rapport à l’indice Russell 1000 (rendement total). Les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs.

Notre point de vue

La popularité des stratégies d’actions passives a explosé au cours du récent marché haussier, long d’un point de vue historique. Ces stratégies représentent maintenant une plus grande partie d’actifs sous gestion que les stratégies d’actions actives2. Pourtant, le principe même de l’investissement passif, qui veut que les investisseurs passifs puissent bénéficier de l’efficacité du marché produit par les décisions de répartition des investisseurs actifs — a commencé à révéler ses limites inhérentes, alors que les stratégies passives traditionnelles ont dépassé les stratégies actives. Les antécédents historiques montrent qu’il ne s’agit pas d’un phénomène isolé. Le concept continue de s’autodétruire sur une base cyclique, les stratégies passives gravitant vers une concentration inefficiente et devenant de plus en plus concentrées au sommet et coûteuses. Les stratégies actives, quant à elles, peuvent toujours prendre des décisions efficaces quant à l’endroit où investir leur capital. 

Le prochain document de cette série — La hausse des titres de valeur ne fait-elle que commencer ? Cinquième partie : la valeur dans un contexte de hausse des taux d’intérêt — explore l’impact de l’histoire de la hausse des taux d’intérêt sur la valeur et d’autres facteurs. 

1« Stock Market Briefing : FAANGMs. » Yardeni Research, Inc., le 7 mai 2021.
2Source : Morningstar. Les actifs passifs en actions américaines représentaient environ 5 700 milliards de dollars au 31 décembre 2020, tandis que les actifs actifs en actions américaines représentaient environ 5 200 milliards de dollars.

Toutes les références aux performances sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.

Glossaire
  • Gestion active : Les gestionnaires actifs visent à produire des rendements supérieurs à ceux d’un indice donné, ou d’un indice de référence. Un gestionnaire actif effectue un suivi continu et modifie les investissements pour tenter de maximiser les rendements. 
  • Marché haussier : Un marché haussier fait référence à un environnement de marché dans lequel les cours sont généralement en hausse (ou devraient l’être) et la confiance des investisseurs est élevée. 
  • Bulle de la technologie : La bulle de la technologie est une période de la fin des années 1990 qui a coïncidé avec la croissance et l’adoption rapides d’Internet. La spéculation sur les actions des sociétés liées à Internet a donné lieu à une bulle boursière qui a fini par s’effondrer au début de l’année 2000.
  • Stratégie indicielle passive : Une stratégie d’investissement indicielle passive se sert généralement des composantes d’un indice pour dicter la composition du portefeuille d’investissement. Les indices pondérés en fonction de la capitalisation boursière constituaient la base des premières stratégies passives et sont toujours les plus populaires. 
  • Rotation : La rotation est le mouvement du capital d’un groupe d’actions, de secteurs et de styles de placement vers un autre, alors que les investisseurs anticipent la prochaine étape du cycle économique. 
  • Valeur : Les actions de valeur sont considérées comme bon marché et se négocient à un prix inférieur à leur valeur.
Définitions des indices
  • Indice Russell 1000 : L’indice Russell 1000 inclut 1 000 des plus importants titres de participation américaine en fonction de la capitalisation boursière et de l’appartenance actuelle à l’indice ; utilisé pour mesurer l’activité du marché des grandes capitalisations américaines.  
  • Indice S&P 500 : L’indice S&P 500 est un indice non géré, pondéré en fonction de la capitalisation boursière, qui comprend 500 des plus grandes sociétés américaines cotées en bourse et est considéré comme représentatif du marché boursier américain élargi. 

Legal Note

Renseignements importants

Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI. Les positionnements et les titres en portefeuille sont sous réserve de changement. Toutes les informations sont à jour à la date indiquée. L’investissement comporte des risques, dont le risque de perte en capital. Le lecteur ne devrait pas se fier aux informations fournies comme s’il s’agissait de résultats de recherche ou de conseils en placement (à moins que vous n’ayez conclu séparément un accord écrit avec SEI pour l’offre de conseils en placement) ni les interpréter comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre. Le lecteur devrait consulter son propre spécialiste en placement pour obtenir de plus amples renseignements.

Les déclarations qui ne sont pas de nature factuelle, dont les opinions, les projections et les estimations, supposent certaines conditions économiques et évolutions des secteurs, et ne constituent que des opinions actuelles qui peuvent être modifiées sans préavis. Rien dans le présent document n’est destiné à être une prévision d’événement futur ni une garantie de résultats futurs.

Certaines informations relatives à l’économie et aux marchés contenues aux présentes ont été obtenues à partir de sources publiées préparées par d’autres parties, qui, dans certains cas, n’ont pas été mises à jour à la date du présent document. Bien que ces sources soient jugées fiables, ni SEI ni ses sociétés affiliées n’assument aucune responsabilité quant à l’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations et ces informations n’ont pas été vérifiées de manière indépendante par SEI.

L’investissement comporte des risques, dont le risque de perte en capital. La valeur d’un investissement et les revenus qui en découlent peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter. Les investisseurs peuvent récupérer moins que le montant initial investi. Les rendements peuvent augmenter ou diminuer en raison des fluctuations des devises. Les rendements passés ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs. Le placement peut ne pas convenir à tous.

Ce document n’est pas destiné aux personnes pour lesquelles (en raison de leur nationalité, de leur résidence ou pour toute autre raison) la publication ou la disponibilité de ce document est interdite. Les personnes auxquelles s’appliquent ces interdictions ne doivent pas se fier à ces informations à quelque titre que ce soit.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et d’éducation et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout autre titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement. Les informations ne devraient pas être interprétées comme une recommandation d’achat ou de vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans le présent document sans solliciter un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès d’un professionnel en placement.

Informations fournies aux États-Unis par SEI Investments Management Corporation (SIMC), une filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company (SEI). Informations fournies au Canada par Société de placements SEI Canada, le gestionnaire des Fonds SEI au Canada. Informations fournies au Royaume-Uni par SEI Investments (Europe) Limited, 1 st Floor, Alphabeta, 14-18 Finsbury Square, London EC2A 1BR, qui est autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority. Les investissements dans les Fonds SEI sont généralement des investissements de moyen à long terme. SIEL a nommé SEI Investments (Asia) Limited (SEIAL) de Suite 904, The Hong Kong Club Building, 3 Jackson Road, Central, Hong Kong, comme sous-distributeur des Fonds OPCMV SEI. SEIAL est autorisé à exercer des activités réglementées de type 4 et 9 sous la supervision de la Securities and Futures Commission (« SFC »).

Ces informations sont offertes à Hong Kong par SEIAL. Le contenu de ce document n’a pas été revu par aucun organisme de réglementation à Hong Kong. Vous devez faire preuve de prudence en ce qui concerne l’offre. Si vous avez des doutes quant au contenu de ce document, vous devez obtenir un avis professionnel indépendant.

Ces informations sont disponibles en Amérique latine POUR LES SPÉCIALISTES (non de détail) UNIQUEMENT par SIEL. Toute question relative à son contenu doit être adressée uniquement à votre distributeur. Si vous ne savez pas qui est votre distributeur, vous ne pouvez vous fier à aucune partie de ce document, à quelque titre que ce soit.

Émis en Afrique du Sud par SEI Investments (South Africa) (Pty) Limited FSP No. 13186, un fournisseur de services financiers autorité et réglementé par la Financial Sector Conduct Authority (FSCA). Siège social : 3 Melrose Boulevard, 1 st Floor, Melrose Arch 2196, Johannesburg, Afrique du Sud.