• Pour mettre en contexte ce qui a été la plus forte rotation des marchés boursiers vers le leadership de la valeur, nous avons comparé l’environnement actuel avec la bulle de la technologie de 1995 à 2000.
  • Ces deux périodes illustrent la tendance des marchés financiers à faire marche arrière lorsqu’ils ont atteint des évaluations extrêmes (comme c’est le cas des actions de croissance). Historiquement, ces revirements ont été suivis d’un retour vers la moyenne des conditions à long terme. 
  • Selon nous, les investisseurs qui s’empressent d’encaisser les gains précoces de la valeur ont de fortes chances de ne pas profiter du potentiel de rendements nettement supérieurs si les actions de valeur poursuivent leur progression. 

Entre le début de 1995 et mars 2020, presque toutes les sociétés dont le nom comporte le suffixe « .com » ont vu le cours de leurs actions grimper dans un marché haussier en pleine expansion. L’indice composite NASDAQ, qui regroupe la plupart des sociétés Internet, a augmenté d’environ 570 % (cumulés), les titres de croissance (dont certains n’avaient aucun espoir de générer un jour des bénéfices) l’emportant sur les titres de valeur. Warren Buffet, le légendaire investisseur de valeur, a évité les actions de technologie à l’époque et s’est vu reprocher d’être déconnecté de la réalité pour s’en être tenu à une approche de valeur traditionnelle, qui repose sur une analyse fondamentale conçue pour trouver des sociétés de qualité se négociant à des cours attrayants1.

Warren Buffet et d’autres investisseurs axés sur la valeur ont eu raison lorsque les investisseurs ont réalisé que de nombreuses entreprises se négociaient à des cours qui ne seraient probablement jamais justifiés par les bénéfices (une situation que les négociateurs en bourse qualifient souvent de « bulle ») et que les cours de se sont effondrés. Ce soulagement a semblé de courte durée (comme le montre la Figure 1). Un peu plus de trois mois plus tard, un rebond de 35 % de l’indice NASDAQ par rapport au repli initial a de nouveau donné un coup de fouet aux actions de technologie et une raison de douter des arguments en faveur des actions de valeur. 

Cependant, nous savons avec le recul que la valeur a finalement prévalu au cours des années qui ont suivi. Malheureusement, cette information n’est qu’une maigre consolation pour les investisseurs qui ont abandonné les actions de valeur lorsque les actions de technologie ont temporairement rebondi. La leçon à en tirer est la suivante : les tendances sont par nature à long terme, mais les revirements à court terme sont assez courants. 

Figure 1 : Un rappel de l’ère point-com : les changements de tendance ne sont pas toujours faciles à gérer

Figure 1 : Un rappel de l’ère point-com : les changements de tendance ne sont pas toujours faciles à gérer

Source : SEI, FactSet. Les actions américaines sont représentées par l’indice de valeur Russell 1000. Données pour la période du 31 décembre 1999 au 31 décembre 2005. Les rendements indiciels sont présentés à des fins illustratives uniquement et ne représentent pas des rendements réels. Les rendements indiciels ne reflètent pas les frais de gestion, les coûts de transaction et autres charges. Les indices ne sont pas gérés et il n’est pas possible d’y investir directement.

Les événements récents dans les marchés ont commencé à suivre une évolution semblable à celle d’il y a 20 ans, avec dans les deux cas une courte période d’excellents résultats pour les actions de valeur après une période très difficile. Il s’agit d’études de cas sur le retour à la moyenne — la tendance des marchés financiers de faire marche arrière lorsqu’ils ont atteint des extrêmes et à revenir à des conditions moyennes à long terme. Encore une fois, ces tendances n’évoluent pas en ligne droite. À l’instar des investisseurs qui ont rejeté la valeur à l’époque de la bulle de la technologie, nous croyons que les investisseurs qui se précipitent actuellement pour réduire leur exposition à la valeur — si peu de temps après sa remontée depuis une sous évaluation extrême — risquent davantage de passer à côté de rendements potentiellement plus élevés alors que la catégorie d’actifs poursuit son ascension. 

Même si nous savons qu’il existe des différences importantes entre la situation actuelle et celle d’il y a vingt ans, nous pensons que la comparaison entre l’environnement actuel et la bulle de la technologie fournit un contexte utile pour comprendre comment une forte rotation vers un leadership de la valeur peut se dérouler. Le chemin est souvent long et sinueux, mais l’histoire montre que les actions de croissance ne seront pas en tête du marché éternellement (Figure 2).

Figure 2 : Retracer la bulle de la technologie de 1999 — encore beaucoup de chemin à parcourir

Figure 2 : Retracer la bulle de la technologie de 1999 — encore beaucoup de chemin à parcourir

Source : SEI selon les données de Factset, MSCI et Russell. Performance relative basée sur la différence de rendement entre l’indice Russell 1000 et l’indice de valeur Russell 1000. Le point le plus bas entouré en vert dans la série chronologique « Aujourd’hui » coïncide avec septembre 2020. Les rendements indiciels sont présentés à des fins illustratives uniquement et ne représentent pas des rendements réels. Les rendements indiciels ne reflètent pas les frais de gestion, les coûts de transaction et autres charges. Les indices ne sont pas gérés et il n’est pas possible d’y investir directement.

Point de vue de SEI

La comparaison entre les renversements de marché actuels et passé et, plus important encore, les données économiques et fondamentales du leadership de la valeur (sujet que nous avons abordé dans le document La hausse des titres de valeur ne fait-elle que commencer ? Première partie : les arguments économiques et fondamentaux) nous incitent à croire à la durabilité de la progression de la valeur. 

Le prochain document de cette série — La hausse des titres de valeur ne fait-elle que commencer ? Troisième partie : les actions de valeur — est-ce toujours le bon moment pour acheter ? — explore la raison pour laquelle le moment semble propice pour les titres de valeur d’un point de vue opportuniste. 

1Voir les lettres aux actionnaires de Berkshire Hathaway de 1999 et 2000.

Toutes les références aux performances sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.

Glossaire de termes financiers

Marché haussier : Un marché haussier désigne un environnement de marché dans lequel les prix sont généralement en hausse (ou devraient l'être) et où la confiance des investisseurs est élevée.

Actions de croissance : es actions de croissance affichent une croissance régulière des prix ou des bénéfices supérieure à celle du marché en général.

Bulle de la technologie : La bulle de la technologie est une période de la fin des années 1990 qui a coïncidé avec la croissance et l'adoption rapides d'Internet. La spéculation sur les actions des sociétés liées à Internet a donné lieu à une bulle boursière qui a fini par s'effondrer au début de l'année 2000.

Définitions des indices

Indice NASDAQ 100 : L’indice Nasdaq 100 est composé des 100 plus grandes sociétés américaines les plus activement négociées, cotées à la bourse du Nasdaq, à l'exception des valeurs du secteur financier.

Indice composite NASDAQ : L’indice composite NASDAQ est un indice non géré, pondéré en fonction de la capitalisation boursière, qui se compose de toutes les valeurs cotées à la bourse NASDAQ. Il est souvent utilisé pour évaluer la performance des valeurs technologiques mondiales.

Indice Russell 1000 : L’indice Russell 1000 inclut 1 000 des plus importants titres de participation américains en fonction de la capitalisation boursière et de l’appartenance actuelle à l’indice; utilisé pour mesurer l’activité du marché des grandes capitalisations américaines.

Indice de valeur Russell 1000 : L’indice de valeur Russell 1000 mesure la performance du segment de valeur des grandes capitalisations de l’univers des actions américaines. Il comprend les sociétés de l’indice Russell 1 000 dont le ratio cours/valeur comptable et les valeurs de croissance attendues sont les plus faibles.

Legal Note

Renseignements importants

Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI. Les positionnements et les titres en portefeuille sont sous réserve de changement. Toutes les informations sont à jour à la date indiquée. L’investissement comporte des risques, dont le risque de perte en capital. Le lecteur ne devrait pas se fier aux informations fournies comme s’il s’agissait de résultats de recherche ou de conseils en placement (à moins que vous n’ayez conclu séparément un accord écrit avec SEI pour l’offre de conseils en placement) ni les interpréter comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre. Le lecteur devrait consulter son propre spécialiste en placement pour obtenir de plus amples renseignements.

Les déclarations qui ne sont pas de nature factuelle, dont les opinions, les projections et les estimations, supposent certaines conditions économiques et évolutions des secteurs, et ne constituent que des opinions actuelles qui peuvent être modifiées sans préavis. Rien dans le présent document n’est destiné à être une prévision d’événement futur ni une garantie de résultats futurs.

Certaines informations relatives à l’économie et aux marchés contenues aux présentes ont été obtenues à partir de sources publiées préparées par d’autres parties, qui, dans certains cas, n’ont pas été mises à jour à la date du présent document. Bien que ces sources soient jugées fiables, ni SEI ni ses sociétés affiliées n’assument aucune responsabilité quant à l’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations et ces informations n’ont pas été vérifiées de manière indépendante par SEI.

L’investissement comporte des risques, dont le risque de perte en capital. La valeur d’un investissement et les revenus qui en découlent peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter. Les investisseurs peuvent récupérer moins que le montant initial investi. Les rendements peuvent augmenter ou diminuer en raison des fluctuations des devises. Les rendements passés ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs. Le placement peut ne pas convenir à tous. Ce document n’est pas destiné aux personnes pour lesquelles (en raison de leur nationalité, de leur résidence ou pour toute autre raison) la publication ou la disponibilité de ce document est interdite. Les personnes auxquelles s’appliquent ces interdictions ne doivent pas se fier à ces informations à quelque titre que ce soit.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et d’éducation et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout autre titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement. Les informations ne devraient pas être interprétées comme une recommandation d’achat ou de vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans le présent document sans solliciter un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès d’un professionnel en placement.

Informations fournies aux États-Unis par SEI Investments Management Corporation (SIMC), une filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company (SEI). Informations fournies au Canada par Société de placements SEI Canada, le gestionnaire des Fonds SEI au Canada. Informations fournies au Royaume-Uni par SEI Investments (Europe) Limited, 1st Floor, Alphabeta, 14-18 Finsbury Square, London EC2A 1BR, qui est autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority. Les investissements dans les Fonds SEI sont généralement des investissements de moyen à long terme. SIEL a nommé SEI Investments (Asia) Limited (SEIAL) de Suite 904, The Hong Kong Club Building, 3 Jackson Road, Central, Hong Kong, comme sous-distributeur des Fonds OPCMV SEI. SEIAL est autorisé à exercer des activités réglementées de type 4 et 9 sous la supervision de la Securities and Futures Commission (« SFC »).

Ces informations sont offertes à Hong Kong par SEIAL. Le contenu de ce document n’a pas été revu par aucun organisme de réglementation à Hong Kong. Vous devez faire preuve de prudence en ce qui concerne l’offre. Si vous avez des doutes quant au contenu de ce document, vous devez obtenir un avis professionnel indépendant.

Ces informations sont disponibles en Amérique latine POUR LES SPÉCIALISTES (non de détail) UNIQUEMENT par SIEL. Toute question relative à son contenu doit être adressée uniquement à votre distributeur. Si vous ne savez pas qui est votre distributeur, vous ne pouvez vous fier à aucune partie de ce document, à quelque titre que ce soit. Émis en Afrique du Sud par SEI Investments (South Africa) (Pty) Limited FSP No. 13186, un fournisseur de services financiers autorité et réglementé par la Financial Sector Conduct Authority (FSCA). Siège social : 3 Melrose Boulevard, 1 st Floor, Melrose Arch 2196, Johannesburg, Afrique du Sud.