• Même si nous croyons en la possibilité d’un autre repli important, nous pensons aussi que la patience des investisseurs à long terme sera récompensée.

Les revers économiques importants peuvent entraîner un réaménagement complexe d’industries entières. Notre situation actuelle est allée encore plus loin, en forçant la société à fonctionner comme en état de siège, avec des conséquences pour tous les secteurs de l’économie.

Il est difficile de faire des prévisions économiques précises même dans des circonstances plus normales. Si l’on ajoute les conséquences directes et indirectes des confinements, l’éventail des trajectoires potentielles de l’épidémie de COVID-19 et les innombrables combinaisons de réponses commerciales et politiques en vertu de chacun de ces scénarios, il est presque impossible de prévoir ce que l’avenir nous réserve.

Alors, pourquoi tentons-nous de distiller ces revers en formes simples ? Parce que les personnes — et les marchés financiers — n’aiment pas l’incertitude. Malgré cela, tenter de deviner si une récession et la reprise qui s’ensuivra prendront la forme d’un U, un V ou un W, offre peu d’avantages aux investisseurs à long terme. Selon nous, se concentrer sur l’économie et les données fondamentales sous-jacentes est plus utile pour encadrer les décisions d’investissement.

La recherche d’indices

Que suggèrent les marchés à propos de ce que l’avenir nous réserve ? L’évolution des prix du pétrole au cours des quelques derniers mois ne permet pas d’avoir confiance en la possibilité d’une reprise solide. Le prix du pétrole West Texas Intermediate est devenu négatif — une première — à l’approche de l’expiration du contrat de mai 2020, et le contrat de juin est passé entre 10 et 20 dollars le baril à la fin du mois d’avril.

Les prix faibles (et négatifs) semblent vouloir signifier que les installations d’entreposage sont à capacité, en raison de la chute de la demande pendant le confinement. Dans son rapport d’avril sur les perspectives pour l’énergie à court terme, l’Energy Information Administration (EIA) des États-Unis estime que l’accumulation de 2020 pourrait ajouter 1,6 milliard de barils aux stocks mondiaux, ce qui signifie que les capacités d’entreposage maximales sont presque atteintes ou s’en rapprochent.

L’EIA estime que la demande ne devrait pas permettre de commencer à réduire les stocks avant le quatrième trimestre de 2020, en supposant que la consommation mondiale commence à se rapprocher de son niveau à long terme à compter du troisième trimestre. (Téléchargez le PDF pour voir la figure 1).

Les taux d’intérêt sont le reflet de l’incertitude économique considérable. Après avoir fortement reculé de la fin février au début mars, les taux des obligations du Trésor à long terme ont remonté au cours de la deuxième moitié de mars. Ils ont de nouveau légèrement reculé ces dernières semaines. Les taux à long terme baissent généralement lorsque les conditions économiques s’assouplissent, alors un aplatissement de la courbe de rendement — ancrée près de zéro à court terme — suggère une grande incertitude quant à la voie économique future.

Éventualités de la contagion

Les projections concernant la propagation et les retombées de la COVID-19 ont été révisées ces dernières semaines.1 Tout d’abord, elles ont diminué parce que le public a respecté les mesures de distanciation sociale et de confinement à un taux plus élevé que prévu. Ensuite, les modèles épidémiologiques ont atteint leurs sommets et le discours est passé au moment où l’économie pourrait rouvrir — les politiques ont donc été contraintes de suivre le relâchement des restrictions et les projections ont été repoussées à la hausse.

La fluidité des prévisions relatives à la COVID-19 est aggravée par le vaste éventail de résultats potentiels. Il est tout à fait conforme à une modélisation statistique honnête d’offrir un scénario de base ainsi que des projections faibles et élevées, mais un éventail aussi large limite leur utilité à des fins de planification du système de santé, sans parler des prévisions pour l’économie et les marchés financiers.

Point de vue de SEI

Nous avons passé une bonne partie de février, mars et avril à prêcher la patience et la modération face à des ventes massives et une volatilité historique. Nous avons soutenu que le recul était trop rapide et serait probablement suivi par une reprise importante.

Nous pensons que la modération est à nouveau justifiée, quoique dans la direction opposée. La reprise (notamment menée par les mégacapitalisations de technologie qui ont entraîné le marché à la hausse) pourrait se transformer en un autre recul, particulièrement étant donné l’incertitude généralisée et le manque de développements positifs.

Nous nous attendons à ce que la réouverture de l’économie mondiale se fasse avec prudence et de façon inégale à même les pays et entre eux. Beaucoup de pays développés doivent toujours accroître la disponibilité des tests pour suivre et isoler l’épidémie avant de procéder à une réouverture. Il faudra du temps avant que cela se traduise par une augmentation significative de l’activité économique.

Les taux d’infection continuent d’augmenter dans de nombreux marchés émergents. Nous sommes donc loin d’un retour à la normale. De plus, nous pourrions retourner à une situation de confinement plus tard cette année si les cas de COVID-19 semblent vouloir augmenter de nouveau.

Nos gestionnaires de placement pensent en termes d’années et non de mois, avant que l’environnement des bénéfices des sociétés se remette d’une activité économique inférieure à la tendance pour retrouver des conditions plus normales. Nous pensons que les gestionnaires compétents auront de nombreuses possibilités à exploiter et que les investisseurs seront récompensés pour leur patience et leur modération pendant les avances et les reculs à court terme.

1 Voir, par exemple, les prévisions de l’Institute for Health Metrics and Evaluation relatives à la COVID-19 La forme de la reprise : V, W ou L ?

Legal Note

Société de placements SEI Canada, filiale en propriété exclusive des SEI Investments Company, est le gérant des Fonds SEI au Canada.

Les informations fournies le sont à titre d’information générale et à titre éducatif uniquement et ne constituent pas un avis juridique, fiscal, comptable, un conseil financier ou de placement à propos des Fonds ou de tout titre en particulier, ni une opinion à l’égard de la pertinence d’un placement. Les informations ne devraient pas non plus être interprétées comme une recommandation quant à l’achat ou à la vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir expressément un avis juridique, fiscal, comptable et financier auprès d’un professionnel en placement. Le présent document est une évaluation de la situation des marchés à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ou une garantie de rendements futurs. Il n’est pas garanti qu’à la date de parution du présent document les titres mentionnés étaient ou non détenus par les Fonds SEI.

Le présent document pourrait contenir des « informations prospectives » (« IP ») telles que définies par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Les IP sont des déclarations se rapportant à des événements, des conditions ou des résultats probables et reposent sur des hypothèses au sujet de conditions économiques et de plan d’action futurs. Les IP sont exposées à divers risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels
diffèrent grandement des attentes explicites ou implicites associées au présent document. Les IP reflètent les attentes actuelles en ce qui concerne les événements actuels et ne sont pas une garantie de rendements futurs. Les IP figurant dans le présent document ou mentionnées à titre de référence sont fournies dans l’unique but de communiquer des attentes actuelles et pourraient ne pas être appropriée dans d’autres circonstances.

Bien que les sources externes sur lesquelles se fondent certaines informations fournies sont jugées fiables, SEI ne garantit ni leur fiabilité ni leur intégralité et ces dernières peuvent être incomplètes ou changer sans préavis. L’investissement comporte des risques, dont le risque de perte en capital. La diversification peut ne pas offrir de protection contre le risque lié au marché. Par ailleurs, d’autres titres non mentionnés peuvent comporter des risques particuliers. En plus des risques habituels associés à l’investissement, les placements internationaux peuvent comporter des risques de pertes en capital découlant de fluctuations défavorables de la valeur des devises, de divergences dans les principes comptables généralement reconnus ou de l’instabilité politique ou économique dans d’autres pays. Les marchés émergents présentent des risques accrus découlant des mêmes facteurs, en plus de ceux associés à leur faible taille et à leur faible liquidité. Les obligations et les fonds obligataires perdent pour leur part de la valeur quand les taux d’intérêt montent.

Les rendements indiciels sont présentés à des fins illustratives uniquement et ne représentent pas des rendements réels d’un Fonds SEI. Les rendements indiciels ne reflètent pas les frais de gestion, les coûts de transaction et autres charges.

Les indices ne sont pas gérés et il n’est pas possible d’y investir directement.

Les opérations sur fonds communs de placement peuvent entraîner des commissions, des frais de suivi, des frais de gestion et d’autres types de frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis ; leur valeur fluctue fréquemment et leurs rendements antérieurs peuvent ne pas se répéter.