• Le gouvernement ne devrait pas paralyser le commerce électronique, mais les modèles commerciaux de ces entreprises devront être adaptés. Le soutien scolaire est une autre histoire : le secteur a subi une détérioration structurelle. 
  • Les portefeuilles de SEI restent généralement sous-pondérés en actions chinoises de commerce électronique et de soutien scolaire. 

Les titans du commerce électronique sont devenus l’équivalent de grandes vedettes du rock. Ces entreprises (et souvent leurs fondateurs) sont connues dans le monde entier. Cette notoriété a suscité l’attention des politiciens dans le monde entier. La plupart des politiciens semblent s’accorder sur le fait que ces plateformes en ligne présentent une multitude de menaces perçues — des préoccupations relatives à la confidentialité des données et à la diffusion de désinformation (même si les définitions de ces menaces varient énormément). 

Alors que les dirigeants élus de nombreux de pays expriment régulièrement des préoccupations à l’égard des sociétés de commerce électronique, peu de mesures concrètes ont été prises pour y remédier. En République populaire de Chine (RPC), la situation est différente. 

télécharger le pdf