Gestion du risque : Gouvernance, culture et technologie

juillet 21, 2016

Notre modèle de risque à plusieurs actifs, qui associe des titres à un ensemble de facteurs de risque, aide à expliquer la variabilité des rendements.

  • De l’étape où une nouvelle stratégie est proposée jusqu’au moment où la stratégie est soumise à une surveillance continue, la gestion du risque joue un rôle dynamique.
  • Notre structure tient compte du fait que la séparation de la surveillance du risque et de la gestion de portefeuille améliore l’objectivité.
  • Notre modèle de risque à plusieurs actifs, qui associe des titres à un ensemble de facteurs de risque, aide à expliquer la variabilité des rendements.

Notre article d’introduction, Gestion du risque : L’exploitation intelligente du risque, donne un aperçu de la série de critères que l’équipe de gestion du risque de notre Unité Gestion de portefeuille applique :

  • Est-ce que les facteurs de risque sont compatibles avec le mandat du fonds ou de la stratégie?
  • Leur présence est-elle intentionnelle?
  • Est-ce qu’ils représentent un risque excessif?

La réponse à ces questions offre un fondement clair pour mesurer le risque, à cause du rôle dynamique que joue la gestion du risque tout au long du cycle de gestion de placement, de la proposition d’une nouvelle stratégie de placement jusqu’à la surveillance continue des fonds et des stratégies de portefeuille de SEI.

Le processus de gestion du risque de l’Unité Gestion de portefeuille repose sur trois forces clés : la gouvernance, la culture et la technologie.

Gouvernance

La structure de l’Unité Gestion de portefeuille tient compte du fait que la séparation de la surveillance du risque et de la gestion de portefeuille améliore l’objectivité. À titre de représentant d’une équipe indépendante, le chef de la gestion du risque fait partie du comité de surveillance des stratégies de placement, qui comprend le chef de l’Unité Gestion de portefeuille ainsi que les responsables de la gestion de portefeuille, de la recherche de gestionnaires, des stratégies de portefeuille et de l’exploitation.

Le comité de surveillance des stratégies de placement est chargé d’encadrer et d’approuver les nouvelles stratégies ainsi que les lignes directrices qui déterminent les critères de risque, comme l’indicateur de déviation et les limites de l’effet de levier. Les décisions prises à ce stade influent directement sur la réponse que nous donnons à ces trois questions qui forment notre cadre de mesure du risque.

Lorsqu’un seuil préétabli est dépassé, l’équipe de gestion du risque signale le changement de situation au comité de surveillance des stratégies de placement. Étant donné que les changements survenant dans le portefeuille peuvent être attribués à un certain nombre de facteurs, notamment les fluctuations du marché, les décisions des gestionnaires de placement sous-jacents, les variations des indices de référence, etc., chacun de ces changements nécessite une évaluation et une réaction particulières.

Le comité de surveillance des stratégies de placement consulte donc le gestionnaire de portefeuille afin d’examiner et d’évaluer les facteurs sous-jacents qui ont entraîné le changement. Il incombe en dernier lieu au comité d’examiner et d’approuver les mesures que le gestionnaire de portefeuille recommande pour ajuster au mieux le portefeuille afin de rétablir un budget de risque conforme. Plusieurs discussions peuvent être nécessaires pour atteindre un résultat qui respecte les objectifs de placement et les critères de risque du portefeuille.

Culture

L’établissement d’un consensus entre l’équipe de gestion du risque et les gestionnaires de portefeuille en ce qui regarde les sources de risque, les budgets de risque et les paramètres de risque contribue à cultiver le sentiment d’une responsabilité conjointe.

Les lignes directrices convenues en matière de risque déterminent la manière dont l’équipe de gestion du risque évalue les stratégies et fournit également aux gestionnaires de portefeuille des paramètres qui, de fait, leur permettent de gérer eux-mêmes le risque de manière proactive.

Grâce aux interactions fréquentes entre l’équipe de gestion du risque et les gestionnaires de portefeuille et à la transparence qu’engendre l’utilisation d’un modèle de risque commun, ces deux groupes peuvent se compléter efficacement. Imaginez une courbe de distribution représentant un certain nombre de résultats potentiels des placements. Le gestionnaire de portefeuille cherche à déplacer l’ensemble de la courbe vers la droite, c’est-à-dire, à accroître le nombre de cas où les rendements sont positifs. Le gestionnaire du risque cherche à gérer l’extrémité gauche de la courbe, c’est-à-dire à réduire le nombre de cas où les rendements sont fortement négatifs. Les deux travaillent de concert pour améliorer l’expérience de placement.

Technologie

Plateforme à plusieurs actifs qui offre une perspective cohérente du risque parmi l’ensemble des actions, des titres à revenu fixe et des placements non traditionnels, notre modèle de risque constitue une ressource partagée qui rend nos activités de mesure et de surveillance possibles.

Cette plateforme associe chaque titre à un ensemble de facteurs de risque en se fondant sur les données générées quotidiennement par notre système de comptabilité de portefeuille. Ces variables de l’économie et du marché aident à expliquer la variabilité du rendement d’un titre. Par exemple, on peut habituellement expliquer les rendements des obligations d’État par les mouvements des taux d’intérêt, tandis que les rendements des obligations de sociétés dépendent probablement davantage des taux et des écarts de taux.

Bien que les facteurs soient souvent associés à une catégorie d’actif particulière ou soient plus présents dans une catégorie que dans les autres, ils peuvent transcender les frontières traditionnelles entre les catégories d’actif. Ainsi, les actions des services financiers, les titres adossés à des créances hypothécaires et les prêts bancaires appartiennent à des catégories d’actif distinctes, mais ils ont des facteurs de risque en commun.

Nous conjuguons l’information qui résulte de notre analyse des facteurs pour déterminer la contribution d’un facteur donné au risque d’un fonds ou d’un portefeuille ainsi que la contribution de chaque gestionnaire de placement. Cette dernière contribution revêt une grande importance pour un gestionnaire de gestionnaires. De même qu’un budget de risque est attribué à chaque fonds, nos gestionnaires de portefeuille cherchent à s’assurer que chaque gestionnaire sélectionné pour leurs fonds respecte le budget de risque qui lui est alloué. Ils empêchent ainsi qu’un seul gestionnaire domine le budget de risque global du portefeuille.

Gestion du risque : Surveillance et mesure

Notre série sur l'approche de SEI en matière de gestion du risque se poursuivra par un article décrivant comment nous utilisons notre technologie de modélisation du risque pour surveiller et mesurer le risque au niveau du titre, du gestionnaire, du fonds et du portefeuille. Au cours des prochains mois, nous avons également l’intention de traiter des sujets ci-dessous du point de vue de leur contribution à la gestion du risque :

  • Recherche de gestionnaires de placement et contrôle diligent
  • Répartition de l’actif et élaboration de portefeuilles
  • Le degré de risque approprié au placement axé sur les buts

Téléchargez une copie.

Legal Note

##
Le présent document est une évaluation de la situation du marché à un moment précis et ne constitue pas une prévision d’événements à venir ni une garantie de rendements futurs. Cette information est présentée à des fins éducatives et ne doit pas être interprétée par le lecteur comme des résultats de recherches ou des conseils en placement au sujet des fonds ou d’un titre en particulier. Elle ne devrait pas non plus être interprétée comme une recommandation quant à l’achat ou la vente d’un titre (y compris les contrats à terme). À la publication du présent document, rien ne garantit que les Fonds SEI détiennent ou non les titres qui y sont mentionnés. Les placements comportent des risques, dont celui de perdre le capital investi. La diversification peut ne pas offrir de protection contre le risque lié au marché. Par ailleurs, d’autres titres non mentionnés peuvent comporter des risques spécifiques. En plus des risques habituels associés à l’investissement, les placements internationaux peuvent comporter des risques de perte en capital découlant de fluctuations défavorables de la valeur des devises, de divergences dans les principes comptables généralement reconnus ou de l’instabilité politique ou économique dans d’autres pays. Les marchés émergents présentent des risques accrus découlant des mêmes facteurs, en plus de ceux associés à leur plus petite taille et à leur liquidité moindre. La valeur des obligations et des fonds obligataires diminue quand les taux d’intérêt montent.

Il est possible que le présent document renferme des « informations prospectives » au sens défini par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Les informations prospectives sont des déclarations se rapportant à des événements, des conditions ou des résultats probables et reposent sur des hypothèses au sujet de conditions économiques et de plans d’action futurs. Les informations prospectives sont exposées à divers risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement des attentes explicites ou implicites dans le présent document. Les informations prospectives reflètent les attentes actuelles en ce qui concerne les événements actuels et ne sont pas une garantie de rendements futurs. Toute information prospective figurant dans le présent document, ou qui y est intégrée par renvoi, est fournie dans l’unique but de communiquer des prévisions actuelles et peut ne pas convenir à toute autre utilisation.

Des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres dépenses peuvent être associés aux fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés pourraient ne pas se reproduire. Les présents renseignements sont fournis à titre indicatif seulement et ne devraient pas être perçus comme étant des conseils juridiques, fiscaux, comptables ou de placement, ou un avis à l’égard de la pertinence d’un placement. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir l’avis juridique, fiscal, comptable et financier d’un professionnel en placement.

Les présents renseignements proviennent de sources externes jugées fiables, mais ils ne sont pas garantis par SEI et ils peuvent être incomplets ou changer sans préavis. Société de placements SEI Canada, filiale en propriété exclusive de SEI Investments Company, est le gestionnaire des fonds SEI au Canada.